Homélie de la solennité de la Nativité de Saint Jean Baptiste : « Beaucoup se réjouiront de sa naissance »

Homélie de la solennité de la Nativité de Saint Jean-Baptiste, par le père Georges Kouwonou, prêtre du diocèse d’Atakpamé, vicaire à la paroisse St François-Xavier de Badou (Togo).

La naissance de Jean-Baptiste précède de six mois celle de Jésus. En la solennité de la Nativité de Jean-Baptiste, l’Église nous invite à célébrer le Précurseur de son Époux dans une grande joie comme annoncée par l’ange Gabriel au prêtre Zacharie : « Tu en auras joie et allégresse, et beaucoup se réjouiront de sa naissance » (Luc 1,14). Les circonstances qui entouraient la naissance et les cérémonies du huitième jour de Jean montraient qu’il n’était pas un enfant ordinaire et que Dieu avait une mission spéciale pour lui : il était l’envoyé de Dieu pour préparer la venue du Messie.

En effet, le récit de la vocation du prophète Jérémie nous invitait hier soir à saisir la vocation de Jean-Baptiste. Aujourd’hui, celui du prophète Isaïe nous est proposé pour mieux apprécier le rôle de Jean dans l’histoire du salut. Dès le sein de sa mère, Jean-Baptiste a été appelé et formé pour être le serviteur du Seigneur et ramener Jacob (Israël) à Dieu (cf. Is. 49,1-6).

Jean-Baptiste n’était pas le Messie, mais le précurseur du Messie. Il n’était pas la Parole mais la voix qui annonçait la Parole. On comprend donc pourquoi son père Zacharie était réduit au silence, incapable de parler jusqu’au moment où les évènements annoncés par l’ange se réalisaient. L’Évangile rapporte que lorsque Zacharie écrivit le nom de l’enfant sur une tablette, sa « bouche s’ouvrit et sa langue se délia : il parlait et bénissait Dieu.» Alors tous ceux qui étaient là pour la circonstance furent pris de crainte et d’émerveillement (Luc 1,57-66).

La personnalité de Jean-Baptiste, sa vie et sa mission ne peuvent que nous émerveiller. Il était un grand prophète mais très humble. Courageux, il ne mâchait pas les mots dans son témoignage à la vérité et dans l’appel des foules à la conversion. Marquée par l’austérité, sa vie ne manquait pas de fécondité. Conscient de sa mission, il a annoncé avec intrépidité la venue imminente du Royaume des cieux.

Dans la synagogue d’Antioche de Pisidie, St Paul résume bien la vie et la mission de Jean en ces termes : « comme il l’avait promis, Dieu a fait sortir de sa descendance un sauveur pour Israël : c’est Jésus, dont Jean-Baptiste a préparé la venue en proclamant avant lui un baptême de conversion pour tout le peuple d’Israël » (Actes 13,23-24).

Aujourd’hui encore Dieu continue de combler les attentes de son peuple. Chacun de nous est une « grâce » à l’Église et une fleure d’espérance semée dans le monde. Par notre baptême, nous sommes appelés à être des témoins du Messie. Ainsi, toute notre vie doit être une invitation, un signe de la présence de Dieu dans le monde. En Saint Jean-Baptiste, chacun de nous peut donc contempler son identité et sa mission en tant que baptisé : nous sommes appelés, consacrés et envoyés à annoncer l’Évangile et amener les hommes au Christ.

Père Georges Kouwonou
Partager ici

Laisser un commentaire